Earth – Planet, Universe

posted in: Blog | 1

 

Je fais partie de ces personnes convaincues que c’est dans le respect de la Nature que tout se joue. J’ai toujours été fascinée par cette démarche et me suis donc tournée vers le naturel et le bio il y a de très longues années maintenant, en favorisant systématiquement les fameuses recettes de grand-mère. Le clou s’enfoncera un peu plus après avoir vu un reportage au début des années 2000 pointant du doigt (entre autres) les dangers du paraben. C’était le tout premier pavé dans la mare diffusé à heure de grande écoute qui allait signer le début d’une longue série, et je ne peux que me réjouir de ces vérités enfin éclatées au grand jour. Allant du coup trainer mes bottes plus régulièrement en boutique bio, m’informant grâce à Internet sur les marches à suivre, me tournant vers tout un tas d’alternatives aux produits chimiques et/ou industriels, les choses se sont ainsi mises en place en douceur. Ma manière de consommer a par conséquent évolué, tout comme ma façon de vivre toute entière. Tout devenait une évidence, sans se prendre la tête, quelque chose de complètement naturel (!) en somme. Pourtant, je dois bien admettre que le cheminement peut paraître long. C’est une démarche qui implique aussi un travail sur soi, une véritable réflexion mais dans le fond, tout cela reste surtout une question de logique. Bien sûr ça n’est pas toujours évident mais ça garde l’indéniable mérite que l’on s’y penche sérieusement quand on a la féroce volonté de changer les choses et de respecter la Planète.

Il y a plusieurs années, j’avais créé une bulle (comprendre un site web) dans laquelle je souhaitais avoir la possibilité de partager mes coups de coeur, mes coups de gueule, mes coups d’oeil, mes coups de pouce, mes coups de rouleau à pâtisserie, le tout en tâchant de respecter au mieux la Nature. Mais j’ai eu beaucoup de mal à être assidue, beaucoup de mal à continuer d’écrire et partager tout ce qui me poussait à penser ‘green‘ au quotidien, ayant créé ma petite entreprise en parallèle. Et puis le temps passant, j’ai définitivement lâché l’affaire, me consacrant uniquement à mon travail. Vous l’aurez compris, la presque perpétuelle présence de la baleine dans ce dernier n’a donc strictement rien d’anodin. Un éternel clin d’oeil à une éternelle démarche dans le fond. Sa symbolique toute particulière renforce à mes yeux le message que je continue de vouloir faire passer d’autant que j’ai toujours eu une admiration sans borne pour cet animal, une fascination pour sa stupéfiante intelligence et surtout cette extrême sensibilité qui contraste tant avec son imposant physique. Et ô combien j’aime cette idée de ne surtout jamais se fier aux apparences…

 

 

Cette autre bulle depuis pliée, rien n’a pour autant changé dans ma vie, dans mes choix quotidiens. Je garde ainsi le même cap, tout ceci restant une urgence absolue à mes yeux, l’urgence de prendre conscience de nos actes, de stopper net le mal que l’on fait subir à notre Planète et limiter ainsi les dégâts, de penser mieux, de moins polluer en pratiquant le ‘zero waste’ au maximum, de consommer intelligent, de consommer sain et donc de penser à l’avenir de NOS enfants. Car le respect de la Nature restera à mes yeux primordial pour leur avenir et l’avenir de la Planète. Il devrait être le coeur de toute pensée, décision, choix. Que nos enfants soient petits ou grands, si on ne leur montre pas l’exemple, si on ne leur apprend pas à respecter la Nature, à respecter les autres et finalement à se respecter eux-mêmes, qui le fera ? Je n’ai pas envie que les miens me reprochent un jour de n’avoir rien fait, de ne pas avoir essayé ou encore d’avoir fait les choses à moitié. Alors je tâche d’agir au mieux pour l’environnement et donc forcément pour eux, chaque jour un peu plus. Et même s’il m’arrive de faire les choses de traviole, je le reconnais volontiers et prends la peine de toujours corriger mes erreurs, d’apprendre de ces dernières et d’aller de l’avant, positivement, envers et contre tout.

Gardant au fond de moi le désir de partager ce message, d’essayer au mieux de sensibiliser à mon humble et minuscule niveau puisque c’est toujours mieux que rien, j’ai ainsi pris la décision de créer des pastilles invitant à la reflexion à travers une image. Je ne sais pas encore à quelle fréquence ces pastilles apparaîtront, ni sous quelle forme exactement. Je sais juste que dénoncer est peut-être bien mais agir et mettre en valeur la beauté du monde restent bien plus efficaces. Alors agissons et émerveillons-nous encore, tant qu’il est encore temps.

Earth – Planet, Universe est une référence à John Muir qui avait écrit ces mots en guise d’adresse sur son journal daté du 1er juillet 1867. John Muir, Rachel Carson, Henry David Thoreau, Albert Einstein, pour ne citer qu’eux, étaient de véritables visionnaires en terme de respect pour la Nature, de prise de conscience des enjeux pour la Planète et déjà à leur époque respective. Je trouve regrettable que les précédentes générations ne les aient pas davantage écoutés et qu’aujourd’hui encore il faille justifier le respect de la Nature à tout prix, respect qui devrait pourtant être une évidence absolue pour tous.

Enfin, et pour conclure, je me permettrai justement de citer Henry David Thoreau, à travers cette réflexion que j’affectionne tant et qui résume si bien les choses avec des mots justes et percutants : “What is the use of a house if you haven’t got a tolerable planet to put it on?”.

 

 

 

 

 

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.